L. Calvié, « Le Paris. gr. 1878 [Pb] : recentior, non deterior ? »

Cet article forme l’ « Appendice B » de l’article déjà en ligne sur le site (L. Calvié, « À propos de l’édition Hayduck du Commentaire d’Alexandre d’Aphrodise à la Métaphysique d’Aristote » [juin 2015], lisible ici).

 

Extrait :

« Quoi qu’il en soit, comme Pb est en définitive un apographe de O et A, son texte ne doit être pris en compte par l’éditeur du commentaire d’Alexandre qu’en tant qu’édition présentant les conjectures d’un bon philologue (Andronic Callistos), anté-rieure à la traduction de Sepúlveda et aux émendations d’A. Brandis, H. Bonitz et M. Hayduck : comme Pb ne représente donc pas une branche indépendante de la tra-dition manuscrite, O et A demeurent les deux prototypes d’après lesquels il convient de reconstituer l’archétype α. »

Lire l’article en ligne


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *